Blog Darksim - Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 242 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
DARKSIM
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  Darksim est Offline
  Localisation : France - Centre
  En chiffres :
    - membre depuis 4759 jours
    - 7242 messages postés

PUBLICITE
< 1 2 3 4 5 6 7 >


Electro : Birdy Nam Nam !
Publié le 23.11.2010 à 18:14 par Darksim



Voila bien un an que je connais ce groupe grace à un ami, j'ai d'abord découvert Parachute Ending, le titre le plus impressionnant, puis grâce aux joies du téléchargement illégal, j'ai pu écouter leur album, il tourne souvent dans mon auto radio ou dans mon MP3. Musicalement, ça se rapproche beaucoup des Daft Punk, après je comprends qu'on puisse trouver ça un peu "bizarre", mais moi je kiff !

La petite histoire...

Birdy Nam Nam est un groupe français d'électro, lauréat du titre de champion du monde de DJ en équipe en 2002 au concours DMC. Il est issu de l'ancien collectif Scratch Action Hiro1, deux fois troisième à ce même concours en 1999 et 2001. Birdy Nam Nam est composé de quatre membres : Crazy B, Little Mike, DJ Need et DJ Pone.

Leur nom est tiré du film The Party, avec Peter Sellers, où ce dernier interprète un figurant indien. Il est invité par erreur dans une soirée, dans laquelle il voit un oiseau et en voulant le nourrir, lui dit à plusieurs reprises « birdie num num ». Ce passage du film est intégré comme sample au titre Ready for War, ready for Whut ?.

Leur second album, prévu en novembre 2008, est sorti finalement le 12 janvier 2009, et s'appelle Manual For A Successful Rioting. Produit notamment par Yuksek et Justice, il est orienté dancefloor et comporte une partie des nouvelles créations utilisées par le groupe en live durant leurs derniers concerts.

En 2010, le groupe remporte le prix de la révélation Electronique ou Dance de l'année, aux Victoires de la Musique, face à Air, Wax Tailor et David Guetta.

Source : Wikipedia




Voici un extrait de leur dernière album :





















En "Live" :











Alibi Montana VS Max Boublil, Balle au centre ?
Publié le 08.11.2010 à 14:50 par Darksim



Pour ceux qui auraient raté ce petit affrontement inutile mais fort marrant du célèbre Rappeur Alibi Montana (Ali dit Montagnard) et de l'humoriste Max Boublil, pour vous le résumé de ce faux clash (vrai Buzz).

Rappel des faits : Le 2 octobre a lieu l'émission Rire ensemble contre le racisme, sur France 2. Tout le monde rit derrière son poste, tout le monde rit dans la salle, face aux comiques qui se succèdent. Quand arrive face au public Max Boublil, le comique à qui l'on doit de nombreuses chansons-sketchs du meilleur goût. Non sans talent il interprète son nouveau morceau parfait pour l'occasion Chanson Raciste. Une chanson qui bousille les préjugés sur les noirs, les arabes, les juifs et les chinois.



Tout le monde rit, sauf le rappeur Alibi Montana, derrière son poste de télévision. Très énervé, il décide de tourner une vidéo qu'il poste sur Internet sur laquelle il insulte Max Boublil, lui reprochant d'être raciste. Il n'a apparemment rien compris.



Depuis, Alibi Montana fut l'invité de l'émission de Jean-Marc Morandini sur Direct 8, durant laquelle il s'est enfoncé dans l'incompréhension, aux côtés d'une Cécile de Ménibus et d'un Bernard Montiel médusés par tant de manque d'humour. Mettant en avant une différence de traitement entre les rappeurs et les comiques, Alibi Montana a expliqué que si des rappeurs avaient tenu ce genre de propos, ils auraient subi des procès ainsi qu'un lynchage médiatique. Clairement un coup de gueule pour faire le buzz autour de l'album Anthologie Vol 1, qui devrait sortir bientôt.




Puis, il y a deux jours (au moment des faits), Max Boublil a formulé une réponse, toujours par le biais d'une vidéo postée sur Internet. Mise en scène comme un sketch, il ridiculise son agresseur en quelques minutes, tout en souriant et se moquant même de son cheveu sur la langue.



Alibi Montana, face à cette réponse finement écrite, a aujourd'hui bafouillé une nouvelle vidéo et finit par faire usage de ce qu'il maîtrise visiblement le mieux, la menace. Il promet que lui et l'humoriste se croiseront et que Max Boublil "va prendre".




Et deuxième réponse de Max Boublil :



Source Texte : Purepeople

Et puis finalement, ils font un clip ensemble, alors Buzz ou réelle réconciliation ?



The Trashmaster : Long métrage basé sur GTA IV
Publié le 06.11.2010 à 19:27 par Darksim







Pour les plus feignants d'entre vous : Trailer de The Trashmaster.

Et pour ceux qui voudraient carrément le regarder depuis leur canapé : Megaupload

Je préfère laisser l'explication à un article extérieur (machinima.fr), qui résume très bien ce chef d'oeuvre :

C’est rare qu’un long métrage GTA IV pointe le bout de son nez. C’est encore plus rare, pour ne pas dire une première, quand le long métrage en question est français. Et comme si ce n’était pas suffisant, il se trouve que ledit film est un très bon machinima.

Véritable et sincère hommage aux films de gangsters scorsesiens (on a même le plaisir d’entendre les indémodables Rolling Stones dans la soundtrack !), The Trashmaster est sans conteste la nouvelle perle du machinima français. Mettant merveilleusement en scène l’histoire d’un éboueur justicier, soucieux de mettre de l’ordre dans les bas-fonds de Liberty City, le film a demandé pas moins d’un an et trois mois de travail à son réalisateur, Mathieu Wechsler (alias Murakawa sur Dailymotion).

Déjà sorti en septembre dernier, The Trashmaster a fait l’objet de retouches au niveau des doublages, qui sont désormais bien plus convaincants. Disponible depuis quelques jours, cette nouvelle version (toujours en anglais sous-titrée) et définitivement la bonne.

Source : www.machinima.fr



Vive Grand Theft Auto quoi !


FBI : Membres XG Portés Disparus
Publié le 06.10.2010 à 17:03 par Darksim



Aujourd'hui j'ai envie de faire un article complètement con et inutile et ça fera plaisir au mec qui bouffe des bananes, ça renforcera ma caricature qu'il a fait de moi hein

Régulièrement sur le site, je tombe sur le profil d'un membre du site (logique) qui a fut un temps posté une masse de post sur les forums, news et mur, puis qui du jour au lendemain est parti sans laisser de trace. Ainsi, j'ai décidé de répertorier ces disparitions suspectes...

Du membre qui raconte sa vie tout les jours uniquement sur le mur, au mec qui organise un tournoi puis disparait dans la nature, les disparitions sans explications sont partout, auraient ils pris le vol Oceanic pour L.A ?



http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_25209.html



http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_25296.html



http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_26116.html



http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_29128.html



http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_22832.html


http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_29063.html



http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_27241.html



http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_26360.html



http://www.xbox-gamer.net/fiche_membre_14740.html


Après, faut pas me prendre pour un fou, ces personnes ne sont pas inscrits sur XG à vie, mais personnellement je trouve ça bizarre de s'investir dans quelque chose puis du jour au lendemain, de tout lacher, et c'est ça qui me frappe le plus. Pour toutes nouvelles sur ces membres, 50 pxg sera attribué à l'informateur (ceci est une "blague"). Qui sera le prochain à disparaitre du jour au lendemain ?

Nostalgie : Grand Theft Auto 4, déjà 2 ans.
Publié le 28.09.2010 à 15:13 par Darksim

Welcome to Liberty City !




Synopsis :

Niko Bellic, un trafiquant d'êtres humains, contrebandier et vétéran de la guerre de Bosnie, espère oublier son passé difficile en refaisant sa vie à Liberty City, la ville du grand rêve américain. Sans un sous en poche, cet immigrant serbe compte sur son cousin Roman. Peine perdue, celui-ci est en fait complètement fauché et n'est que chauffeur de taxi. Pour Niko commence alors des jobs de galère pour des gens peu fréquentables. Mais il n'a pas que pour ambition de s'enrichir…

Date de sortie : 29.04.2008

________________________________________________________________________________


Comme je vous l'avais dis dans mon Bilan de 5 années de 360 ,Grand Theft Auto 4 est mon jeu préféré sur Xbox 360. J'ai donc décidé de consacré un article à cette oeuvre. Une sorte de remerciement à Rockstar pour leur travail.

Déjà à l'origine, je suis comme plein de joueurs, j'ai joué à Vice City(PC) puis à San Andreas(Xbox). A partir de ces 2 grands jeu, l'idée de jouer à GTA dit Next Gen me faisait rêver.

A l'annonce de GTA 4, on a encore eu le droit à des rumeurs du style "GTA à Paris", ou plein de "fakes".

Mais c'est le 30 Mars 2007, que la réalité fut dévoilé par le biais du premier Trailer, à lui seul mythique :

Les 4 Trailers regroupé en une seule vidéo



Pour moi chaque nouveau Trailer, c'était un grand moment derrière mon PC Le quatrième est mon préféré.



___________________________________________________________________________


Un report de sortie plus tard, c'est en Mai 2008, que j'ai enfin pu toucher au Saint Graal. Avec une semaine de retard pour cause de rupture dans tout les magasins de mon coin, puis bon y avait aussi les épreuves orales du Bac en même temps

S'en est suivi les 2 extensions "Lost And Damned" et "Ballad of Gay Tony".

Bilan des Stats

Grand Theft Auto 4 :
Terminé 2 fois, une fois à 100% et une autre fois en moins de 30h(13h en fait).

Temps de jeu estimé : 150h

Lost And Damned
Terminé 1 fois.

Temps de Jeu estimé : 35h

Ballad of Gay Tony
Terminé 2 fois. Plus de 50 guerres des drogues terminés.

Temps de Jeu estimé : 50h

Au total, selon mes stats, j'en serais à plus de 200h de jeu, ce qui en fait mon jeu le plus joué de tout les temps

Grand Theft Auto 4, c'est simple, c'est le seul jeu que je revends pas, pour faire une pause entre 2 jeux, je rejoue à GTA 4, je me balade, j'écrase des piétons, je joue au Gangter... je m'éclate

J'ai une préférence pour TBOGT et GTA4 au niveau de la rejouabilité. TLAD nous mettant dans la peau d'un Biker sans un sous, c'est forcément moins l'éclate.
C'est d'ailleurs un des points qui m'ont déçu dans ce GTA, on ne peut pas acheter de maisons, on a accès à une garde robe restreinte. Bref, l'objectif est moins à la réussite, pourtant j'aurais tellement aimé acheté une maison dans le quartier richou d'Alderney ou sur Algonquin. Je vais pas énumérer les défauts et déception, je l'ai déja fais un paquet de fois, et je pense qu'on à tous les mêmes par rapport à ce jeu.

_________________________________________________________________


Quelque chose que j'apprécie beaucoup aussi avec les GTA, c'est les vidéos que réalise les fans sur PC :









Vivement Grand Theft Auto 5 !



Le Silver Star
Publié le 19.09.2010 à 23:27 par Darksim



Connaissez vous Europa Park et son Silver Star ?

J'ai fais cette montagne russe il y a 5 ans, et ça reste encore à ce jour, le truc le plus "extrême" que j'ai eu l'occasion de faire. Alors voici une petite présentation de l'attraction, et je vous conseille vraiment ce parc, il surpasse Astérix et surement Disney :

Le Silver Star est la plus haute et la deuxième plus rapide montagne russe d'Europe. L'attraction est située à Rust(Allemagne, proche de la frontière française), dans le parc d'attractions Europa Park, placée au sein du quartier français du parc. Son sponsor officiel est le constructeur automobile Mercedes-Benz.

Le Silver Star (parfois surnommé "Sista" par les passionnés) a été inauguré le 23 mars 2002. Il a couté près de 12,5 millions d'euros. Sa hauteur maximale est de 73 mètres pour une première chute de 67 mètres, ce qui classe l'attraction parmi les hyper montagnes russes. Cette hauteur fait également du Silver Star la montagne russe la plus haute d'Europe.

Le circuit a une longueur totale de 1 620 mètres. Les trains peuvent atteindre la vitesse de 127 km/h1, vitesse à laquelle ses occupants subissent alors jusqu'à 4 g positifs. Une grande partie du parcours est située au dessus du parking des voitures.

L'attraction est équipée de 3 trains de 36 places chacun (9 rangées de 4), ce qui lui assure un débit de 1 800 personnes par heure.
Wikipedia





5 ans d'Xbox 360, le Bilan !
Publié le 17.09.2010 à 17:25 par Darksim



Et oui, déjà 5 longues années que j'ai acheté la Xbox 360 en pleine rupture de stock à sa sortie.

J'avais eu la chance de tomber dessus dans un Super U, alors que dans plein d'enseigne c'était totalement écoulé.

J'ai commencé par Call Of Duty 2, acheté 70 € (ouille ça fait mal) mais aucun jeu 360 en occaz à cette époque. PGR 3 et GRAW ont suivi, ce fut mes seuls jeux pendant près de 6/7 mois quand aujourd'hui j'ai une moyenne de 1/2 jeux par mois

Je vous laisse imaginer le nombre de fois que je les ai terminés !

En Aout 2006, j'ai enfin l'ADSL, je teste alors le Xbox Live, et là c'est le déclic ! je passe la majeur partie de mon mois d'Aout à fragguer sur CoD 2. S'en suit le plaisir d'avoir des démos gratuites... je m'essaye alors à mon premier jeu de Foot : Fifa 07.

Puis avec le Xbox Live, je commence à comprendre (tardivement) la présence des succès, et j'y prends un malin plaisir à essayer de faire ceux qui m'intéressent, ça sera un effet crescendo, de plus en plus, je voulais faire plus de succès à mes jeux. et là, c'est également une façon de jouer qui disparaît inconsciemment.

Pour le moment, j'en suis à 59 jeux sur 360 :








Mes parmis ses 59 jeux, certains m'ont marqué plus que d'autres. Et d'autres m'ont fais regretter le simple fait d'avoir insérer le jeu dans le lecteur.

Top 5 toutes catégories de mes jeux préférés :

N°1



Jamais un jeu ne m'aura autant fais "baver", je guettais chaque nouveau trailer...
Bien qu'un peu déçu par la régime sec des activités secondaires proposés, ce GTA n'en reste pas moins ma meilleure expérience de jeu sur 360.


N°2



Ce sont des jeux qui me changent des jeux auquels je joue d'habitude (FPS, GTA like...) Pour la première fois, je jouais dans une époque moyen age/renaissance. Puis ce sont des jeux qui m'impliquent vraiment, une fois commencé, j'en suis en quelque sorte addict.


N°3



Sans doute, je surprendrais plus d'un, mais CoD 3 représente pour moi mes meilleurs souvenirs sur un jeu multijoueur, le fait de pouvoir piloter des chars, side car, et autre jeep... d'avoir une classe de joueur : Sniper, Mitrailleur...etc
C'était tout nouveau pour moi, et je m'en souviendrais encore longtemps des parties endiablés que je faisais avec un certain Diablotincarpe, à 2 sur la Jeep, on allait en plein camp ennemi et on dézinguait à tout va


N°4



Ce jeu, c'était un peu un deuxième GTA 4, aussi bien niveau attente que le plaisir d'y jouer.

N°5



Que dire, si ce n'est que la campagne est anecdotique, que le vétéran m'a fait bien criser sur certains passages et que le multi m'a occupé longtemps.



_____________________________________________________________________


Et maintenant, plus succinctement, parce que l'écriture c'est pas mon fort :

# Meilleurs GTA Like :

GTA 4, Red Dead Redemption, Bully, Red Faction : Guerilla, Saints Row 1 et 2, et Assassin's Creed 1 et 2.

# Meilleurs Jeu de Course :
Dirt 2, Midnight Club LA(très long), Forza 3, PGR 4 et Test Drive Unlimited.

# Meilleurs FPS :
Call Of Duty 2 à Modern Warfare 2, Battlefield BC2, Rainbow Six Vegas 2(les chasses aux terroristes en réaliste !), et surement BIA Hell's HighWay(pour son solo plutot sympa malgré un bon nombre de défauts mais le coté scénaristique m'a touché)

# Meilleurs Jeu de Sport :
Fifa 09, Skate 3, et Top Spin 3.



Et enfin, le pire pour la fin...

Les Jeux que je n'aurais jamais du mettre dans ma Xbox 360 :

- Mass Effect : Mon premier RPG, et surtout mon dernier, j'ai vraiment pas accroché aux long dialogues, phases d'action un peu naze et peut être bien à la difficulté aussi j'ai mis pas mal de temps à piger le principe des points d'expérience...

- Army Of Two ou Army Of Toutou : Véritablement merdique ce jeu ! 0 Histoire, 0 Jouabilité, 0 Son...0, 0, 0, 0 !!!

- Le Pouvoir de la Force : acheter un jeu, juste pour voir des cinématiques, c'est pas forcément une bonne idée. Je suis pas vraiment un fan de Beat em All, je voulais juste connaitre l'histoire du jeu j'ai pas pris plus de plaisir que ça à jouer, le principe des boss...c'est pas mon kiff. Mais ça n'en reste pas moins un très bon jeu, mais j'aurai mieux fais de choper les cinématiques sur le net

- Sherlock Holmes : celui là, c'est le seul que j'ai pu retirer avant d'avoir un succès j'aime bien les succès facile, mais y a des limites !


_________________________________________________________



Et pour la suite ?

GTA 5, Assassin's Creed 3, Bully 2...

To Be Continued !



Red Bull : Air Race
Publié le 22.08.2010 à 18:58 par Darksim





Air Race, Qu'est ce que c'est ?

Le Championnat du monde Red Bull de course aérienne (Red Bull Air Race World Series entre 2005 et 2008, Red Bull Air Race World Championship depuis 2009, en anglais) est un championnat international de course aérienne parrainé par la Fédération aéronautique internationale1 mais organisé et géré par Red Bull. La compétition consiste en des slaloms aériens, matérialisés par des plots en tissu gonflés d'air, que les pilotes parcourent à basse altitude en contre-la-montre. Les appareils sont des avions de voltige monomoteurs, principalement l'Edge 540 et le MXS-R. Les épreuves se déroulent généralement au-dessus de plans d'eau à proximité des grandes villes mais aussi sur des aérodromes ou des sites naturels. Elles attirent de grandes foules et sont accompagnées de spectacles aériens et diffusées dans le monde entier.
Les premières courses aériennes organisées par Red Bull eurent lieu en 2003 et 2004 mais le Championnat du monde ne fut créé qu'en 2005 et remporté pour la première fois par Mike Mangold. Les éditions 2006, 2007 et 2008 furent respectivement remportées par Kirby Chambliss, Mike Mangold et Hannes Arch. À chaque course, les concurrents marquent un nombre de points déterminé par leur position d'arrivée. En 2009, la distribution est de 12 points pour le vainqueur, 10 pour le deuxième, 9 pour le troisième et ainsi de suite jusqu'au onzième. Le pilote qui totalise le plus de points en fin de saison est sacré champion. Wikepedia.



Air Race Monument Valley





Article paru dans Paris Match :

Le Red Bull Air Race, c’est la formule 1 de l’acrobatie aérienne. Nous avons suivi le champion français aux épreuves de Porto et Budapest.

Lionel Robert - Paris Match
« Smoke on. » Sous les ordres du starter, Nicolas Ivanoff allume ses fumigènes. Assis face au manche de son Edge 540, le natif d’Ajaccio s’apprête à quitter la zone d’attente pour un nouveau run. Au passage de la première porte, sa fréquence cardiaque grimpe instantanément à 180 pulsations par minute. Elle ne redescendra plus avant l’ultime obstacle. Quatre-vingt-dix secondes durant, la concentration du seul pilote français participant au Red Bull Air Race atteint son paroxysme. Lancé à 400 km/h à une dizaine de mètres de la surface de l’eau, l’ex-membre de l’équipe de France de voltige aérienne flirte à chaque instant avec la mort.

LA MOINDRE ERREUR SE PAIE CASH

Le Crash de Adilson Kindlemann en Australie.



Dans la fournaise de son cockpit, dont les aérations sont volontairement bouchées pour limiter la traînée aérodynamique, Nicolas perd près de 2 kilos par sprint. Mais il est rompu à l’exercice. Le petit-fils d’émigré russe fait partie, à 42 ans, des meilleurs pilotes d’air race du monde. Pourtant, ce passionné de sports mécaniques n’était pas programmé pour briller dans une discipline aussi risquée, une spécialité où seul le chrono compte et où la moindre erreur se paie cash. A 20 ans, alors qu’il poursuit une formation de pilote de ligne, un ami lui fait découvrir la voltige, lui qui préférait jusque-là consacrer ses loisirs au karting. C’est une révélation. Au point qu’il délaisse très vite le Cessna de l’école d’aviation pour des engins plus lumineux, plus vifs et plus maniables. Il accumule les heures de vol – 6 000 à ce jour – pour devenir instructeur de voltige.

« Voler est un truc extraordinaire, confie-t-il. Mais faire de la voltige, c’est encore autre chose. On se retrouve aux commandes d’un avion ultraréactif avec lequel on évolue en symbiose. On fait corps avec lui. On suit chacun de ses mouvements. Se sentir écrasé au fond du siège, les organes comprimés sous l’effet de l’accélération, j’aime ça. Les sensations sont extrêmes. C’est très éprouvant, mais terriblement grisant. »

LA TÊTE DU PILOTE PEUT PESER JUSQU'À 70 KILOS

Le mal de l’air, Nicolas ne connaît pas. La peur non plus, même s’il refuse d’être considéré comme une tête brûlée. Il avoue même quelques phobies. Elles ont pour nom « araignées » ou « serpents ». Il n’empêche, ce célibataire simple et discret est doté de capacités physiques exceptionnelles. En virage sur la tranche, sous l’effet de la force centrifuge, sa tête peut peser jusqu’à 70 kilos. Pour pouvoir continuer de la mouvoir à droite et à gauche, les muscles de son cou ont subi un entraînement digne de celui d’un pilote de formule 1. Tandis que le commun des mortels perd connaissance à
5 g, Nicolas encaisse régulièrement des accélérations verticales supérieures à 10 g, notamment lorsqu’il réalise ses fameux demi-tours par le haut ; une figure particulièrement spectaculaire, au cours de laquelle l’avion se retrouve sur le dos. Et son pilote, la tête en bas...

L'AIR RACE COMPTE LES MEILLEURS PILOTES DE VOLTIGE DU MONDE

Modeste, l’aviateur corse se plaît à relativiser sa performance : « Ce sport ne demande pas de grandes qualités athlétiques. Il se pratique assis, sanglé, et n’impose aucune limite d’âge. Je pense pouvoir continuer à disputer cette compétition de longues années encore, alors que je me sens incapable de courir un marathon. » Eric Tricoire, cardiologue et membre du team de Nicolas Ivanoff au même titre que son mécano et son coordinateur, ne cache pas son admiration pour lui : « L’air race, c’est un autre monde. Les quinze participants de chaque étape font partie des cinquante meilleurs pilotes de voltige du monde. Leur maîtrise de l’avion dans les trois dimensions est proprement exceptionnelle. La prise de risque est extrême. »

Pour autant, il précise : « Mais le règlement, très strict, limite leur vitesse et “la prise de g”. Il les empêche aussi de voler trop bas, sous peine de pénalités. » Si l’on ne déplore pas le moindre accident sur l’événement organisé par Red Bull depuis 2003, c’est dû au talent des pilotes, bien sûr, mais également à la sévérité des contrôles de sécurité. « En air race, remarque Nicolas Ivanoff, la notion de fiabilité est essentielle. Car nous n’avons pas d’échappatoire. En course automobile, si un problème mécanique survient, vous finissez dans le bac à sable ou dans un mur de pneus. En voltige, si l’avion devient incontrôlable, il tombe. C’est pourquoi il est révisé après chaque course. Et si nous nous soustrayons à ce contrôle, nous perdons le droit de voler. »

La plus terrible des sanctions, pour le Corse volant – son surnom sur le circuit –, dont l’un des besoins vitaux, après celui de respirer, est d’évoluer dans l’air : « Lorsque je monte dans un avion de transport, je m’installe toujours près d’un hublot pour admirer le paysage. Pour moi, voler est une seconde nature, je ne pourrais pas m’en passer. » Et quand on lui parle des angoisses qu’il suscite auprès de ceux qu’il aime, il ajoute avec humour : « Ma mère n’est jamais venue me voir sur une épreuve d’air race, elle me croit pilote de ligne... » Paris Match







A quand une course en France ?



< 1 2 3 4 5 6 7 >




 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019