Blog Noerd - Xbox One

XBOX ONE GAMER
connecté, 41 231 membres  |  Se connecter  -  S'inscrire 
 
 
NOERD
   Lui envoyer un message privé

   Ajouter à ma liste d'amis

   Consulter le mur du membre
  Noerd est Offline
  Localisation : France - Languedoc-Roussillon
  En chiffres :
    - membre depuis 3482 jours
    - 1582 messages postés

PUBLICITE
< 1 2 3 >


Un an sur nouvelle génération ! (spoils inside)
Publié le 25.12.2010 à 23:12 par Noerd

Un an ! Un an que le papa Noël à déposé ma Xbox 360 chez moi. Mon passage à la nouvelle génération s’est fait avec 3 jeux : Lego Batman, Pure et Left 4 Dead. Depuis, ces 3 jeux sont passés entre les mains d’autre XGamers, et de nombreux autres sont venus compléter ma collection personnelle, 57 très exactement. J’ai découvert des jeux exceptionnels qui m’auront marqué à vie, et d’autre qui eux aussi m’auront marqué, mais pour des raisons bien différentes ! Je vais donc faire un top 10 des jeux que j’ai aimé dans ma première année de Xbox, puis je parlerais des déceptions qui l’ont jalonnée. Attention, cette chronique est longue comme le chibre et contiendra de nombreux spoils sur les jeux sous mentionné.

1-Bioshock (2K Games/2K Games)

Un crash. La découverte d’une ville sous marine peuplée de fous difformes et assoiffés de violence. Le pouvoir d’envoyer du feu avec ses mains. L’amnésie. Les Petites filles suivies par un énorme garde du corps. Leurs vies sont entre mes mains.
Je ne pensais me prendre une telle claque sur une génération que j’ai évitée pendant des années à cause de son amour de l’argent et non du jeu. Bioshock est beau, épique, étonnant, violent, touchant. Son histoire m’a pris aux tripes, je me suis attaché à ses personnages et me suis laissé prendre par l’ambiance glauque de Rapture. Les superlatifs me manquent pour parler d’un tel jeu, une expérience incroyable dont je ne suis pas sorti indemne. Sa suite, bien que perdant une partie de l’âme du premier, m’a beaucoup plu elle aussi mais pas au point de figurer dans ce top.

2- Red Dead Redemption (Rockstar San Diego/ Rockstar Games)

John Marston va devoir capturer mort ou vif son ancien compagnon de truanderie Bill Williamson. Laissé pour mort par celui-ci, sauvé par une cow girl, John va braver tout l’Ouest sauvage pour le retrouver lui et les autres membres de son ancienne bande, pour pouvoir racheter ses fautes et vivre tranquillement avec sa femme et son fils Jack.
Autre claque, cette fois graphique et narrative. Quel bonheur de parcourir les plaines de l’Ouest ! 50h, 50h passée à chasser, à sauver la jeune fille effarouchée enlevée par les bandits, à aider John Motherfuckin’ Marston à retrouver sa liberté pour finalement payer pour ses actes dans un dénouement qui, bien que prévisible, m’a presque tirée une larme (rly). Le joueur est puissamment attaché à John et le voir ainsi mourir, froidement abattu, c’était perdre un proche. Le travail des devs de Rockstar est gargantuesque, le niveau de détail, les évènements imprévus jalonnant les balades dans le désert (comme les cannibales ou autres scientifiques fous cherchant du poil de castor pour une machine volante), la qualité de l’animation et des dialogues, tout ça renforce l’immersion et le plaisir de jeu et donne un grand jeu rentrant dans les annales du jeu vidéo.

3- Alan Wake (Remedy Entertainment/Microsoft games)

Au fil de mes journées passées en grande partie sur XG, j’ai bien sur grandement entendu parler d’Alan Wake, jeu au développement chaotique et auquel beaucoup de joueurs ne croyaient plus jusqu'à sa sortie en mai 2010. Le jeu finira par arriver entre mes mains quelques mois plus tard alors que je ne l’attendais pas. Je passai alors 15h en 2 jours sur ma console, complètement drogué à l’histoire malade de cet écrivain en perte d’inspiration, fou ou peut être pas, amoureux et bravant tout les dangers pour retrouver celle qu’il aime. Le scénario m’a happé, l’ambiance du titre était bel et bien la et graphiquement, quelle beauté. Sans transcender son genre, Alan Wake à un cachet unique, propre, une vraie âme. Un excellent jeu pour tout fan de Stephen King et ça tombe bien, j’en suis un.

4- Dead Space (Visceral Games/ EA)

Comme le dit l’adage, dans l’espace, personne ne vous entendra crier (©Alien). Personne n’a entendu Isaac Clarke lors de son périple sur l’USG Ishimura. Le pauvre ingénieur ne pensait surement pas vivre une telle aventure lorsqu’il embarque pour une banale mission de sauvetage.
Les Xénomorphes, monstres inhumains, prennent le joueur d’assaut tout le long du jeu, n’offrant aucun répit. Les phases sans oxygène ou sans gravité sont très inventives et très funs, l’ambiance sonore est la meilleure jamais vue (ou entendue) dans un jeu vidéo et participe à un rendu oppressant qui met le joueur dans une position de faiblesse renforcée par l’absence d’aide extérieure. Un vrai grand survival horror.

5- Just Cause 2 (Avalanche Studios/Eidos)

Rico Rodriguez, agent de L’Agence (hohoho), est envoyé sur la « petite » île de Panao pour voir pour quelle raison le président Panay à rompu ses relations avec les USA.
Pour pallier à un scénario minuscule et inintéressant, Just Cause 2 joue le « the bigger the better » : explosions nucléaire, détournement d’avions en pleins vol, base jump et massacre de vagues d’ennemis sont au menu de ce jeu d’action. Successeur d’un bien mauvais Just Cause dont les idées n’étaient pas assez exploitées, ce 2eme volet transforme l’essai avec des graphismes irréprochables, une nanardise assumée (la scène finale, ou l’on chevauche des missiles nucléaires, avant de sauter en parachute et de se taper un méchoui pendant qu’un champignon atomique grandit derrière nous est tout simplement ahurissante) et de très bonnes idées dans l’utilisation du grappin. Qui ne rêve pas de sauter d’un hélicoptère en marche, d’ouvrir son parachute après 500m de base jump, de tomber sur le toit d’une voiture ennemi et de poser une bombe sur le toit de celle-ci avant de rouvrir son parachute pour la voir exploser ? Un bon jeu pour peu que l’on ne cherche pas de réalisme !

6- Batman : Arkham Asylum(Rocksteady/Eidos)

Raccompagnant encore une fois le Joker à l’asile d’Arkham, Batman se retrouve piégé par celui-ci dans l’asile. Tout ces ennemis sont la, prêt à en découdre. Mais que veut le Joker à la chauve souris ?
Je ne pensais pas que je retomberais amoureux d’un jeu de super héros après le très bon Spiderman 2. Très fidèle aux comics originaux (que je connais il est vrai relativement peu), avec une patte graphique originale, entre réalisme et cell shading et avec un Batman rude, cet Arkham Asylum fut un vrai plaisir de jeu, bien que court, comme cet avis d’ailleurs.

7- Eat Lead : The return of Matt Hazard (Vicious cycle/D3 Publisher)

Matt Hazard était il y a quelques années de cela une véritable star de l’univers vidéoludique. Mais un beau jour, sa carrière a pris du plomb dans l’aile. Le jeu de kart dans lequel il s’est investi a fait un flop monumental, l’obligeant à ne tenir plus que des seconds rôles. Cependant, le nouveau PDG de l’entreprise a décidé de lui redonner une ultime chance de revenir sur le devant de la scène avec un nouveau FPS (qui est en fait un TPS, mais soit). Le hic, c’est que Matt ne sait pas que le premier niveau du jeu doit permettre aux développeurs de le tuer définitivement pour créer un autre héros qui le remplacerait dans le cœur des joueurs… (c/c d’XG, yoga flemme comme dit Dhalsim)
Et oui tu lis bien mon pote, Matt Hazard dans mon top 10 ! Oui je l’ai apprécié ce jeu, oui je me suis éclaté dessus malgré sa maniabilité lourdingue et ses graphismes approximatifs ! Oui, je l’ai aimé comme l’amateur de nanars que je suis et c’est sans honte que je le mets dans mon top 10 ! Du fun à l’état pur, des parodies pas fines pour un sou mais qui m’ont fait rire (big up à Altos Stratus, parodie de méchant de RPG que j’ai trouvé très bien pensé et vraiment drôle) et des headshots au pistolet à eau, c’est tout ça Eat Lead. A mes yeux, il mérite amplement sa place dans ce top.

8- Bionic Commando (GRIN/ Capcom)

Nathan Spencer, soldat possédant un bras bionique, est enfermé depuis des années en attente de son exécution pour rébellion. Il est cependant libéré car l’armée à besoin de lui : un groupe terroriste vient de détruire une ville entière et il est l’homme de la situation.
Burné, hard as fuck, comme on dit dans le Nord Pas de Calais, Bionic Commando me fait renouer avec les bons vieux jeux frustrants de ma SNES et autre Megradrive. Pointu, difficile mais fun, le jeu m’a fait forte impression. Vous pouvez retrouver un test un poil plus complet sur mon blog.

9- X-Men Origins : Wolverine (Raven Software/Activision)

Bon l’histoire vous la connaissez hein.
Gros, gros fan de Marvel, je ne pouvais pas ne pas sauter sur l’occasion quand je le trouve pour une bouchée de pain. Je ne m’attendais à rien d’autre qu’un beat’em’all bête et méchant, et même à un mauvais jeu. Je me retrouve avec le plus grand défouloir de la décennie et surtout avec le BTA le plus fun que j’ai pu avoir entre les mains depuis Viewtiful Joe ! Déchiqueter les ennemis avec les griffes de ce bon vieux Wolvie, le regarder se régénérer doucement, sauter sur un hélicoptère pour décapiter le pilote avec les pales, c’est de l’or pour le Marvelite.

10- Singularity (Raven Software/Activision)

Soldat améritcain sauver monde controle du temps etc.
Un FPS très sympathique même si ces influences multiples ne sont pas cachées, notamment Bioshock qu’il repompe sans vergogne avec l’utilisation de pouvoir et d’armes. Très fun lui aussi, cool et pas prise de tête, Singularity est ma bonne surprise de 2010, le jeu que je n’attendais absolument pas et qui m’a procuré un vrai plaisir de jeu.

Voila pour le meilleur, attaquons nous au pire (attention titres parodiques inside) :
- Wet : C’est mal fait, chiant, et ça gâche son potentiel. Reste des artworks et une OST de qualité.
- Mercenaries 2 : l’enfer des Flambis : Dieu que c’est nul, alors que le 1er était tellement cool.
- Devil May Fart 4: Les DMC originaux (DMC2 mis à part) font partis de mes best game ever. Mais celui-ci m’a déplu, changer Dante par Nero est courageux mais foiré. Dommage.
- L’Incroyable Kuhl : Même pas un nanar vidéoludique, un très mauvais jeu tout simplement.
- Halol 3 : Je me suis emmerdé comme pas permis sur la campagne solo et je ne joue pas en ligne. Donc au final, je me suis emmerdé.
Ca fait déjà pas mal de bouses !

Et voila, cher ami XGamer, les jeux qui ont marqué mon année 2010, ma 1ere année en tant que jouer next gen et en tant que XGamer. Cet article est aussi mon cri d’amour à XG, site que j’ai découvert en février, soit 2 mois après avoir reçu ma console, et j’ai découvert un site et une communauté qui m’a fait à nouveau aimer le jeu vidéo après des années sans jouer. Merci à vous les XGamer, merci aux rédacs et aux modos pour leurs disponibilités, et j’espère bien être la l’an prochain pour un nouveau top !


Ce midi c'est moi qui fait à manger!
Publié le 05.08.2010 à 15:30 par Noerd

Comme le titre l'indique, ce midi c'est moi qui ait fait à manger!



L'idée était bonne...



Et dans l'assiette c'était encore meilleur! Je vous conseille d'essayer, c'était vraiment, vraiment bon.
Ducasse n'a qu'a bien se tenir.

Avec ton aide, Justin Bieber ira peut être serrer la main de Kim Jong Il !
Publié le 30.06.2010 à 18:20 par Noerd

Justin Bieber à décidé de laisser ses fans choisir le pays par lequel il commencera sa tournée mondiale. Toi aussi tu veux envoyer Justin Bieber en Corée du Nord? Alors vas sur cette page: Justin Bieber, connecte toi sur ton Twitter ou clique sur le bouton "I Am Human" à gauche sous le cadre noir de ton idole et vote pour le plus beau pays du monde. Tu peux voter toutes les 20 minutes et il y a même un bot qui peut le faire pour toi à cette adresse: Et non, ce n'est pas Oni(quoi que)

Allez, si tout le monde participe, peut être qu'il ira et qu'on ne le laissera pas partir!



Les jeux qui ont marqué ton enfance et que pourtant tout le monde déteste!
Publié le 30.05.2010 à 16:32 par Noerd

Aujourd'hui dans "les jeux qui ont marqué ton enfance et que pourtant tout le monde déteste":

Galerians


Galerians est sorti sur Playstation 1 en 2000. Ce jeu de Crave souhaitait se placer dans la lignée des Resident Evil, mais le résultat est extrêmement différent de la série de Capcom.
Un jeune (et blond) garçon se réveille dans une chambre d'hôpital, flanqué d'un mal de tête digne d'un lendemain de soirée au Macumba Paradise mais surtout de pouvoirs psychiques divers et variés tel que la possibilité d'enflammer ses ennemis et autres joyeusetés que l'on découvrira au fil de l'aventure.



Le jeu est d'un glauque extrême. On passe son temps à déambuler, seul, dans des couloirs métalliques, sans savoir qui l'on est et ce que l'on fait la, terrifié par des pouvoirs mortels et poursuivi par des ennemis qui en veulent à notre peau. La plus grande réussite du jeu est bien sur l'immersion proposé: j'ai personnellement été marqué à vie par le sort de notre jeune héros(dont le nom m'échappe) et par l'ambiance oppressante du soft, mais aussi par la jouabilité affreuse qui faisait se cogner dans les murs lors des combats...




Mais pourquoi ce titre alors? Et bien tout simplement parce qu'absolument tout mes amis détestaient ce jeu, prétextant des "graphismes laids" et surtout "ca fait peur j'aime pas". Avec le recul je me dis que j'étais soit un enfant perturbé, soit ils étaient trop sensible. Quoi qu'il en soit, je conseille à toutes personnes de jouer à Galerians, qui est un vrai plaisir pour le joueur.


From Noerd with Love

Bionic Commando
Publié le 14.05.2010 à 22:19 par Noerd

Très honnêtement, lorsque je démarre Bionic Commando, je ne m'attendais à rien, presque à une déception. La cinématique de début tend à confirmer ma pensée, malgré une réalisation irréprochable. Les voix sont extrêmement caricaturale, le chara design est très limité. De plus, le scénario est assez banal, il s'agit de l'histoire d'un soldat trahi qui recherche sa femme disparue, quelque chose de mille fois vu, bien que je ne connaisse pas le premier opus de NES. Je commence sur une mauvaise impression.
Mais une fois le bras bionique en ma possession, quel plaisir! Se balancer d'immeubles en immeuble est, malgré la prise en main difficile, un énorme pied! Une déception cependant: les capacités du bras ne se débloquent qu'au fur et à mesure du jeu alors qu'on à la possibilité de toutes les utiliser dans le didacticiel... Il aurait fallu les découvrir tout au long du jeu pour ne pas se retrouver à mourir d'impatience de pouvoir projeter une voiture sur les ennemis.
Niveau difficulté, le jeu représente dès le mode commando (le mode le plus difficile) un vrai challenge. La difficulté est très élevée et les ennemis deviennent bien plus coriace. On se retrouve à réellement prier pour arriver au checkpoint suivant et ne pas avoir à recommencer une nouvelle fois un segment du niveau. Je trouve ça personnellement très appréciable, ce mode commando change énormément des modes de difficulté qu'on peut voir aujourd'hui qui consiste juste à rendre notre personnage moins résistant.
La durée du jeu est très honnête, puisqu'elle peut aller de 12 à 15h, selon le mode de difficulté et l'implication du joueur dans la recherche des bonus. Ces 15h ne semble jamais longue et le plaisir de jeu est intact tout du long.

En somme, une très bonne surprise et un jeu très agréable que je ne saurai que vivement conseiller à chaque XGérien lisant ce test. Non mais vraiment hein!

15/20



Générations Star Wars & Science Fiction
Publié le 02.05.2010 à 13:12 par Noerd

Comme promis, voila quelques photos de la "convention" Star Wars & SF qui se tenait près de chez moi, à Cusset.


Ca se passe de commentaires.


Le fameux vaisseau, qui était effectivement assez impressionnant.


Quelques dessins de Thomas Frisano, qui à fait de nombreuses couvertures pour Strange et Nova.


Un très joli Grievous.


Une maquette bien détaillée de je ne sais plus quelle scène de La Menace Fantôme T'facon il est pourri ce film.


Ca, ca me troue le cul.


On remarquera la très belle réplique du sabre de Sephiroth.


Une Leia très Sexy bitch.


Une tête de Maman Xénomorphe très impressionnante.


Je ne sais pas qui est le mec qui à fait ce buste mais j'ai laissé un papier disant que je souhaitais l'épouser.


Ils sont déjà parmi nous...


Un grimoire Sith. Si si, ils l'ont retrouvé dans le Périgord!


Les officiers impériaux sont des noobs...


Duff Man est dans la place! Ouais huuum!


Et pour finir, les cadeaux que je me suis fait, parce que je n'ai aucune résistance et qu'Arale me faisait les yeux doux.
Pour conclure je dirais que c'était cool, mais que ca ressemblait plus à une brocante spécialisé SF-jeux vidéos-mangas qu'à une vrai convention.

X-Men Origins:Wolverine
Publié le 05.04.2010 à 11:44 par Noerd

Bon. Je viens de passer les 4 dernières heures sur X-Men Origins:Wolverine. Je tiens à préciser plusieurs choses: je possède l'"Edition Bestiale" (je ne sais même si cela change quoi que ce soit) et surtout, je suis un put*in de Fanboy du Marvelverse, je ne suis donc pas follement objectif dans ce que je dit.

# Editeur : Activision
# Développeur : Raven Software
# Type : Action
# Sortie France : 30 avril 2009
# Classification : Interdit aux - de 18 ans

Le jeu démarre. La cinématique d'intro est sympa, graphiquement c'est très honnête, ca transpire la virilité et la sueur de poils de torse, mais bon dieu de merde, qu'est ce que c'est que cette gueule qu'ils lui ont fait à ce pauvre Hugh Jackman? Enfin passons, et laissons le jeu réellement démarrer.



Et la ça fait bobo les doigts. Bourrinage de rigueur, on balance ses griffes dans tout les sens comme un vilain garnement qui n'aurait pas compris que courir avec des ciseaux c'est mal. Le gameplay est extrêmement nerveux, mais tout aussi classique avec les combos attaques légères - attaques puissantes. L'idée qui fait qu'on ne le classe pas immédiatement dans "Ah tiens God Of War sans les tatouages rouges et les poufs" c'est l'ajout de "fentes". Cette technique permet, en ciblant un ennemi et en appuyant sur RB, de se ruer sur lui et de lui marraver sa sale tronche de méchant. Et on prend un grand plaisir à le faire, assez sadique, mais très plaisant.

La regénération en temps réel me fait pleurer d'admiration, j'ai passer près d'une demi heure à faire exprès de le blesser et à regarder les plaies se refermer... Donc je pense que ca me prendra entre 50 et 70h pour terminer le jeu!
Non sérieusement, 10h maximum je pense, parce que je traine et que je suis un noob, les fonceurs bons joueurs finiront ca en 5 ou 6h, pas plus. La moyenne basse des beat'em all.



Pour le moment, je prend beaucoup de plaisir à jouer, mais cela vient de la mise en scène très hollywoodienne et super efficace. Peut être que la lassitude viendra plus tard, je mettrai régulièrement cet article à jour pour parler de mon évolution dans le jeu.



MAJ: et voila, j'ai terminer le jeu, en normal tout du moins. Une très bonne expérience à mes yeux, un vrai plaisir de jeu, mais très court. de plus on sent un manque d'idée à certains moment, on se retrouve tout de même à affronter 3 boss d'affilée pour faire avancer l'histoire, autant dire que c'est évident que les devs ont: soit manqué de temps et n'ont pas pu développer des niveaux complets, soit eu une énorme flemme de développer des passages avec des ennemis diversifiés et un semblant de scénario.

J'ai terminé le jeu en 12h, et pendant ce laps de temps j'ai débloqué toutes les tenues spéciales, eu 30 succès sur 50 et donc 540 points G, tué plus de 1500 ennemis et trouvé 75% des bonus que l'on retrouve tout au long du jeu. La rejouabilité est donc limitée, surtout qu'il n'y a pas de new game + et que rejouer en difficile me ferait perdre toutes mes stats! Donc, ca me fait mal, donc je ne sais pas trop ce que je vais faire, je le referais quand même je pense, pour le défi!

Conclusion: Un jeu juste sympa pour les gamers, mais le must have pour tout les fans de Marvel.

Ry Cooder-Vigilante Man
Publié le 08.03.2010 à 14:39 par Noerd

Je voudrais vous faire découvrir à tous, si vous ne connaissiez pas encore, un homme assez incroyable, classé 8e meilleur guitariste de tout les temps par Rolling Stone en 2003, Ry Cooder. Un vrai bluesman, très émouvant, et surtout très talentueux. Je vous laisse profiter du talent.




< 1 2 3 >




 
Xbox Gamer est un magazine online de jeux vidéo informant sur la console Xbox One et la Xbox 360 de Microsoft. Copyright XGN © 2002-2019